Les aiguilles, tiges rigides indiquant le passage du temps, apparaissent sur le cadran de la montre et la rendent vivante. Elles représentent des signes visuels forts dont l’esthétisme à lui seul peut incarner une marque, une collection ou un modèle en particulier. La beauté d’un cadran est intimement lié au choix de la forme des aiguilles.

 

La plupart des montres comprennent au moins deux aiguilles : celle, courte et épaisse des heures, nommée “petite aiguille” qui pointe vers les index des heures et celle des minutes appelée “grande aiguille”, qui, plus longue, atteint la minuterie.

 

L’aiguille des minutes est apparue au 17ème siècle. Jusque-là, seule l’aiguille des heures était utilisée.

 

Par ailleurs, beaucoup de garde-temps comportent également l’aiguille des secondes, nommée la “trotteuse” car elle avance par à-coups. Son nom fait référence au déplacement du cheval qui “trotte”.

Différents types d'aiguilles

Source : www.horlogerie-suisse.com

COMPOSITION

 

L’aiguille se compose notamment de 4 parties :

 

–  Le “corps” : principale partie de l’aiguille, allant du centre jusqu’à l’extrémité qui indique l’heure.

 

–  La “tête” : elle permet de fixer l’aiguille par le trou de centre rivé au pivot vertical.

 

–  Le “cou” : il se situe à la base entre la tête et le corps de l’aiguille.

 

–  Le “contrepoids” : il permet de contrebalancer le poids de  l’aiguille.

Schéma d'une aiguille de montre

 

Source : www.chronotempus.com/glossaire/aiguilles

FORMES

 

De nos jours, il existe de très nombreuses formes différentes d’aiguilles, selon la personnalité et le style donnés au garde-temps.

 

En voici quelques-unes :

 

L’aiguille pomme ou Breguet : elle a été créée par Abraham-Louis Breguet à la fin du 18ème siècle. Elle est très fine et légère et offre à son extrémité une petite pomme ou lune évidée.   

Aiguilles pommes ou Breguet

De Bethune – ©ChronoPrivé

–  L’aiguille glaive : aiguille en forme de glaive, comme son nom l’indique. On la retrouve notamment sur les montres militaires ou de plongée.   

Aiguilles glaives

Pierre DeRoche – ©ChronoPrivé

–  L’aiguille lance : elle possède une forme racée avec une pointe en forme de flèche assez large offrant la forme d’un triangle. Ce type d’aiguille est souvent utilisé pour les montres sportives ou contenant des fonctions techniques.

Aiguilles lances

Maurice Lacroix – ©ChronoPrivé

–  L’aiguille alpha : elle possède un cou très fin avec un corps large s’affinant en pointe, comme une flèche perçante.

Aiguilles alphas

Cuervo y Sobrinos – ©ChronoPrivé

–  L’aiguille bâton : une des plus classiques, sa forme est droite et uniforme, mais assez épaisse.

Aiguilles bâtons

Lip – ©ChronoPrivé

–  L’aiguille fil : elle est fine et assez longue. On la retrouve en particulier sur des montres de ville classiques.

Aiguilles fils

Source : ABlogToWatch

–  L’aiguille feuille : elle est dotée d’une forme effilée, avec un corps plus charnu que la tête et la base.

Aiguilles feuilles

Louis Erard – ©ChronoPrivé

–  L’aiguille fleur de lys : elle reprend, comme son nom l’indique, le design de la forme emblématique de fleur de lys.

Aiguilles fleurs de lys

Source : watchonista.com

 

–  L’aiguille squelette : elle permet d’entrevoir, grâce à ses “trous” ou son évidage, le cadran qui se situe au-dessous.

Aiguilles squelettes

Louis Chevrolet – ©ChronoPrivé

–  L’aiguille serpentine : elle dispose d’une forme avec des ondulations, tel un serpent.

Aiguilles serpentines

Source : Les Rhabilleurs

 

–  L’aiguille poire : elle possède un corps fin, avec un élargissement en forme de poire vers la pointe de l’aiguille.

Aiguilles poires

Source : Artcurial