Il n’y a qu’à regarder les nouveautés des Maisons horlogères annoncées ou parues en 2018, pour voir le nombre croissant de réédition type “Hommage” ou “Heritage” à tout les niveaux, et comprendre que la tendance est bien au “vintage” !

L’appétence du marché pour ce style rétro ravit les marques qui y voient un moyen de remettre en avant leur passé et leur Histoire, aux travers ces icônes remises au gout du jour.

De même, les sociétés de vente aux enchères profitent de l’engouement actuel sans précédent pour ces gardes-temps anciens et modèles historiques “originaux”, et voir exploser les compteurs dans les salles de ventes!

Heureux  sont les nouveaux propriétaires – et vendeurs – de ces pièces horlogères d’exception, dont les prix s’envolent régulièrement, notamment lors des dernières adjudications que l’on a pu suivre chez Sotheby’s ou encore Phillips en association avec Bacs&Russo à Genève.

Nous porterons un regard particulier sur trois vedettes de ces ventes:

Omega « King Elvis

La très exclusive OMEGA d’Elvis Presley de 1960 sertie de diamants vendue CHF 1,812,000 (ou 1,517,000€) – un record pour la Maison Biennoise.

 

A. Lange & Söhne 1812 « Hommage to Walter Lange »

La sublime A. Lange & Söhne 1812 « Hommage to Walter Lange » pièce unique, Seconde Morte « arrêtable » acier, en hommage à l’homme qui a relancé la Maison dans les années 1990, arrachée pour CHF 852,500 (ou 714,115€) – au profit de Children Action.

 

Rolex Cosmograph Daytona ref. 6265

L’exceptionnelle Rolex Daytona référence 6265 – dite « The Unicorn » – de 1970, seul et unique Cosmographe Daytona connu à ce jour produit en Or Blanc, adjugée CHF 5,937,500 (ou 4,970,000€) – ce qui en fait non moins la 2e Rolex la plus chère de l’histoire derrière la Daytona de Paul Newman (CHF 17,800,000) et devant l’Oyster Perpetual Triple Calendar en Or de l’empereur Bao Daï (CHF 5,066,000)