Intemporelles, identitaires et très personnelles, les belles montres sont peut-être les derniers avatars du luxe authentique. Non pas celui qui s’affiche, mais celui que l’on transmet. Car ici réside le secret : c’est la transmission qui révèle de façon éclatante la valeur patrimoniale et sentimentale du garde-temps.

 

C’est probablement pourquoi, comme l’art ou l’immobilier, les garde-temps se révèlent être souvent d’excellents investissements.

 

Collector Square, le spécialiste de la vente d’objets de luxe en seconde main, synthétise bien les caractéristiques qui accentuent encore la noblesse d’un objet de luxe :

 

/Sa rareté : les pièces uniques ou en série limitée sont particulièrement convoitées. Dans l’univers horloger, on valorisera aussi les collaborations avec les artisans-artistes (horlogers spécialisés, émailleurs, designers…) qui apportent une dimension technique ou créative supplémentaire à une collection unique.
/Son état : la qualité et la date de fabrication comptent. Elles racontent une histoire qui a d’autant plus de valeur que la pièce aura été soigneusement entretenue et préservée.
/Sa provenance : elle garantit l’authenticité de la pièce. Papiers (livret de fonctionnement + carte de garantie) et boite sont indispensables et doivent être conservés précieusement. Elles valent jusqu’à un quart du prix total du produit.

 

Ces éléments contribuent directement à la valeur du garde-temps qui, des grands-parents aux enfants puis aux petits-enfants sera sûrement transmis de génération en génération.

 

Et cela, ça n’a pas de prix !